jeudi 23 mai 2013

Les falafels d'Ottolenghi

Dans mon entourage, je parle beaucoup de bouffe et de cuisine avec les gens. Mais c'est rare que les gens comprennent à quel point c'est important pour moi la cuisine. J'ai souvent de gentils commentaires ou des questions du genre ''T'es bonne à marier'', ''Tu as vraiment des lunchs cool'' ou ''Qu'est-ce que tu me conseilles'', ''GAAABBB!!! Je sais pas quoi manger, aide-moi!!'', etc., mais des gens qui ont la même vision que moi, qui se donnent beaucoup à la cuisine, c'est plutôt rare. Voilà le pourquoi que quand je vois Kim, on est pas mal sur la même longueur d'ondes et j'adore ça. Elle me comprend, je la comprends, tout est beau :) Donc quand elle me dit que son copain carnivore a adoré les falafels d'Ottolenghi, je la crois. Je la crois et je me dis que lorsque j'annonce le menu du samedi soir, qui est végétarien, et que mon père me fait une face de ''T'es mieux de faire quelque chose avec de la viande aussi pour souper sinon je vais manger des céréales et des toasts'', je n'ai pas peur. Non, je ne crains pas défier mon père de même en préparant un repas végé un samedi soir, journée qui habituellement est destinée à manger moins bien que la semaine, qui est destinée à ''On se lâche lousse à soir!'', oui je suis courageuse voyez-vous? Parce que Kim l'a dit! & tout compte fait, elle avait raison. Sur 15 falafels, 4 personnes à table + le lunch de mon frère, il n'en est point resté. Sur 10 pitas, il en est resté deux et plus de tzatziki. Personne n'a chialé, ma moitié m'a dit ''Ouais ben ton souper était vraiment pas pire'', en langage de mon amoureux ça veut dire que c'était bien bon parce qu'il n'est pas du genre à faire des compliments haha :P Tout cela pour dire que ces falafels contiennent des ingrédients que j'utilise de temps à autre et que je trouve bien normaux mais mélangés ensemble, ça donne des falafels de feu!!! Je vous le dis, c'était bon bon bon!! & merci Kim, maintenant je pourrais faire de la friture sans craindre la mort, un peu d'huile au fond d'un Wok, deux personnes à le surveiller, tout a merveilleusement bien roulé :)
Les falafels d'Ottolenghi
(Donne 15 gros falafels)

Ingrédients
  • 250g de pois chiches secs
  • 1/2 moyen oignon, haché finement
  • Une gousse d'ail, écrasée
  • 1 c. à soupe de persil frais, haché
  • 2 c. à soupe de coriandre, hachée
  • 1/4 c. à thé de cayenne
  • 1/2 c. à thé cumin moulu
  • 1/2 c. à thé de coriandre moulue
  • 1/2 c. à thé cardamome moulue
  • 1/2 c. à thé de poudre à pâte
  • 1 à 4 c. à soupe de farine tout usage
  • Huile d'arachide pour la friture
Préparation
  • La veille, verser les pois chiches dans un grand bol.
  • Verser au moins le double du volume en eau froide.
  • Laisser reposer jusqu'au lendemain.
  • Le lendemain, égoutter les pois chiches et les déposer dans le bol du robot culinaire.
  • Ajouter l'oignon, l'ail, le persil et la coriandre.
  • Faire tourner le robot, en pulsant à quelques reprises, jusqu'à ce que la préparation soit granuleuse mais qu'il n'y ait plus de gros morceaux.
  • Verser la préparation dans un grand bol et ajouter les épices, la poudre à pâte, 1 c. à soupe de farine et 3 c. à soupe d'eau.
  • Saler et poivrer.
  • Mélanger avec les mains.
  • Couvrir le tout et laisser reposer une heure.
  • Faire chauffer de l'huile dans une cocotte à hauts rebords.
  • Avec les mains mouillées, prendre 1 c. à soupe de préparation de falafel et former une petite boule.
  • Si la préparation ne semble pas coller, ajouter 1 à 2 c. à soupe de farine, mélanger et reprendre.
  • À mesure que les boules sont formées, les déposer dans l'huile chaude et les cuire, 5-6 à la fois, 2-3 minutes de chaque côté ou jusqu'à ce qu'elles soient bien dorées.
  • Les déposer sur du papier absorbant à mesure qu'elles sortent du bain d'huile.
  • Servir avec des pitas et de la tzatziki :)
Source : Jerusalem, Yotam Ottolenghi et Sami Tamini

7 commentaires:

  1. C'est bien pourquoi j'aime autant partager avec d'autres bloggeurs, vous êtes les seuls à me comprendre!!! ;)
    Un plat végétarien qui plaît aux carnivores!!! Je le veux! :)

    RépondreSupprimer
  2. Ahhhhhhhh, contente que tu me donnes autant de crédit... Et que tu aimes ce bouquin d'Ottolenghi parce qu'il est véritablement un COUP DE COEUR pour moi!!!! Ahhhh moi aussi Gabrielle, j'aime tellement échanger avec toi! D'Ailleurs, lors de notre prochaine virée, il faudrait qu'on soit un peu plus dépayisées!

    RépondreSupprimer
  3. Alors là faut que j'essaie ça avec ma gang de carnivore!

    RépondreSupprimer
  4. J'ai le goût de déjeuner aux falafels!!!

    RépondreSupprimer
  5. Vous êtes tous en train de me rendre folle avec Ottolenghi hahaha! Ma fête arrive bientôt alors ça pourrait être mon cadeau à moi de moi :) Sinon c'est aussi souvent cette méthode que j'utilise pour faire frire des trucs parce que j'aime pas les friteuses :P Sinon bin tes fafafels ont l'air débiles! Et sinon je te comprends tellement pour les conversations bouffe, Souvent j'en jase un peu avec mon entourage, mais bon après 15 minutes ils en ont leur dose metons et moi ben, je pourrais en parler pendant toute une journée et ça ne me dérangerait pas! C'est aussi pour cette raison que j'ai décidé de commencer mon blog :)

    RépondreSupprimer
  6. ahah je bis Andréanne, votre Ottolenghi remplit ma vie de blogs ces derniers temps, mais c'est signe de bon goût, alorrrrrrs on prend, on prend. Gabrielle chérie, tu pourrais ajouter l'option d'imprimer tes recettes svp? ;-)

    RépondreSupprimer
  7. Looks gorgeous... and delicious. It's nice not to rely on meat ALL the time, and who better to turn to for vegetarian inspiration that Ottolenghi and Tamimi?

    RépondreSupprimer

Merci beaucoup & à la prochaine (je l'espère ! :)